NOU KA SONJÉ
YO
CÉ LI MINME KI LA
 
Vign_OK-1

LA JÉNÈS AN TAN LONTAN À FONDS-SAINT-DENIS – 1987
 

C’EST UNE ÉMISSION QUI RESTE DANS LES ANNALES ET QUI M’A
MARQUÉ DANS LA CHAIR. L’ASSOCIATION DU 3IEME ÂGE DE FONDS-SAINT-DENIS M’AVAIT
APPELÉ POUR FAIRE UNE ÉMISSION ET LE VENDREDI EN QUESTION, J’ARRIVE DANS CETTE
COMMUNE POUR LA RÉALISER. ELLE AVAIT ÉTÉ PRÉPARÉE PAR L’ASSOCIATION EN
QUESTION. SUR PLACE, DANS LA CANTINE COMMUNALE, IL Y AVAIT DES PERSONNES ÂGÉES,
LES ENFANTS DES ÉCOLES ET TOUTES LES ASSOCIATIONS DU NORD-CARAÏBES. 
 

JE SUIS PARTI DEPUIS 6H30 EN DIRECTION DE FONDS-SAINT-DENIS.
A PARTIR DE 8H30 MONSIEUR LE MAIRE EST PRÉSENT ET MOMO QUI EST ALORS À
L’ANTENNE DOIT ME LANCER.

COMME D’HABITUDE JE COMMENCE L’ÉMISSION AVEC LE MAIRE
PUISQU’IL EST LÀ, C’EST MONSIEUR JEAN-BAPTISTE EDMOND QUI ACCEUILLE MON BONJOUR
EN CRÉOLE PAR UN « BONJOUR MONSIEUR » ET AJOUTE ENSUITE «VOUS
N’ALLEZ PAS PARLER CRÉOLE POUR LES GENS DE FONDS-SAINT-DENIS PARCE QU’ILS N’Y
SONT PAS HABITUÉS. D’AILLEURS NOUS SOMMES DANS UN PAYS CIVILISÉ ! ».

JE LUI RÉPONDS EN CRÉOLE QUE J’AI DÉJÀ FAIT CETTE ÉMISSION
EN CRÉOLE DANS TOUTES LES COMMUNES DE LA MARTINIQUE SANS QUE CELA NE POSE AUCUN
PROBLÈME ET QUE JE M’ATTENDAIS À ÊTRE MIEUX ACCUEILLI QUE CELA. IL CONTINUE
L’INTERVIEW EN FRANÇAIS ME PARLANT DE LA SITUATION DE SA COMMUNE, SON AGRICULTURE
ETC. PUIS IL S’EN VA COMME IL EST VENU.

LA QUALITÉ DU SON NE PERMET PAS DE RAPPORTER TOUT CELA MAIS
L’IMAGE RESTE, AINSI QUE LE FAIT QUE JE ME SUIS SENTI BLESSÉ PAR DE TELS
PROPOS ! PUIS J’AI CONTINUÉ TOUJOURS EN CRÉOLE AVEC LA PRÉSIDENTE DE
L’ASSOCIATION DU 3IME ÂGE, MADAME EUGÈNE.

 
J’AI ÉTÉ CHOQUÉ CAR C’EST LA PREMIÈRE FOIS QU’ON ME SORTAIT
DE TELS PROPOS EN DIRECT ET AUSSI PARCE QUE CELA VENAIT DU MAIRE DE LA COMMUNE
EN PERSONNE. VOICI UN PEUPLE QUI DANSE, CHANTE EN CRÉOLE LA BIGUINE, SE MARIE
EN CRÉOLE, ALORS QUE D’UN AUTRE CÔTÉ, CERTAINES PERSONNES REFUSENT DE PARLER
CRÉOLE EN CERTAINES OCCASIONS.

A UN TEL POINT QUE TANT QUE LE MAIRE A ÉTÉ PRÉSENT, TOUS LES
GENS N’ONT PARLÉ QU’EN FRANÇAIS PUIS UNE FOIS QU’IL A DISPARU, ILS SONT PASSÉS
AU CRÉOLE ! MÊME LE PREMIER ADJOINT MONSIEUR NELZY PARLAIT CRÉOLE. 
 

CETTE ÉMISSION, CERTES DIFFICILE À RÉALISER, FUT UN SUCCÈS.
BIEN REÇU PAR LA PRÉSIDENTE DE L’ASSOCIATION ET PAR PLUS DE 600 PERSONNES DE
TOUT ÂGE, IL Y A EU UN GRAND REPAS PUBLIC EN FIN D’ÉMISSION.
 

AUJOURD’HUI, ON A BEAUCOUP DE PEINE À S’IMAGINER COMBIEN IL
ÉTAIT DIFFICILE D’IMPOSER LE CRÉOLE DANS QUOI QUE CE SOIT. SUR CE PLAN, IL FAUT
REMERCIER CERTAINES PERSONNES. COMME MADAME ANCA BERTRAND,  FEMME NÉE EN ROUMANIE, ÉPOUSE DE MONSIEUR
BERTRAND, ELLE A PROMOTIONNÉ LE BEL AIR, LA MUSIQUE DANMYÉ, DES ARTISTES COMME
TI-ÉMILE. ELLE A SUBI BEAUCOUP DE MÉCHANCETÉS ET MÊME DES PROCÈS.

ON DOIT BEAUCOUP ÉGALEMENT À GÉRAUD AMBOISINE QUI A EN A
TOUT AUTANT SOUFFERT DANS SON MÉTIER D’ANIMATEUR À LA RADIO.
 

A PARTIR DE 1975, J’AI FAIT LE CHOIX DE PARLER CRÉOLE À LA
RADIO ET DIEU SEUL SAIT COMBIEN DE COUPS QUE J’AI PRIS. C’ÉTAIT SELON CERTAINS
« UN LANGAGE COCHON » ! 
OU ON VOUS DISAIT « EST-CE QUE TA MAMAN NE T’A PAS ENVOYÉ À L’ÉCOLE
POUR APPRENDRE LE FRANÇAIS ? ». LE CRÉOLE ÉTAIT LE « LANGAGE
MAL-MANMAN » C’EST-À-DIRE « LANGAGE MOUN KA FÈ MACOUMÈ ». MALGRÉ
TOUT CELA, J’AI PERSÉVÉRÉ.

 
GRÂCE À DES ÉMISSIONS TELLES QUE LA JÉNÈS EN TAN LONTAN – CÉ
NOU MÈM, TOUS LES DIMANCHES MATIN, OU LA JÉNÈS MWEN VINI WÈ ZOT, ON A PEU
REDÉCOUVRIR ET RÉHABILITER LE GRAND HOMME FRANTZ FANON AVEC LA PARTICIPATION ESSENTIELLE
DE MAÎTRE MANVILLE INTERDIT D’ANTENNE PARTOUT ! MAINTENANT DES RUES, ÉCOLES
ET LYCÉES PORTENT LE NOM.

 
J’AI AUSSI REÇU LE REGRETTÉ GUY CABORT-MASSON. HAUT GRADÉ DE
L’ARMÉE FRANÇAISE, OFFICIER SAINT-CYRIEN DÉSERTEUR LORS LA GUERRE D’ALGÉRIE,
CONDAMNÉ PUIS AMISTIÉ, GRAND PROMOTEUR DE L’INDÉPENDANCE, IL ÉTAIT REJETÉ,
RENIÉ LORS DE SON RETOUR EN MARTINIQUE.
 

J’AURAI L’OCCASION DE VOUS FAIRE DÉCOUVRIR TOUT CELA GRÂCE À
DES ARCHIVES QUE JE VOUS OFFRIRAI PETIT À PETIT.

L’ÉMISSION QUE JE VOUS OFFRE AUJOURD’HUI À FONDS-DAINT-DENIS,
EST À REGARDER AVEC BEAUCOUP D’ATTENTION. LA PLUPART DES GENS QUI Y PARTICIPENT
SONT DÉJÀ DÉCÉDÉS. DANS CETTE BELLE ÉMISSION, VOUS Y RECONNAITREZ CERTAINEMENT
UN MEMBRE DE VOTRE FAMILLE.

 
CE GENRE D’ÉMISSION, PAR L’ENGOUEMENT ALORS CRÉÉ, A GRANDEMENT CONTRIBUÉ AU DÉVELOPPEMENT ET CRÉATION D’ASSOCIATIONS DU 3IEME ÂGE DANS TOUTES LES COMMUNES.

 
CONCERNANT CE QUI VA SUIVRE PLUS TARD, POUR PARLER ENCORE DU
CRÉOLE, JE ME RAPPELLE QUE REÇU DANS LE SUD DE LA MARTINIQUE PAR MONSIEUR
ALFRED MARIE-JEANNE DANS L’ÉMISSION « BONJOU MISSIÉ LI MÈ », CE
DERNIER S’EST FAIT INSULTÉ EN DIRECT PARCE QU’IL AVAIT UTILISÉ LE TERME « DÈNIÉ
CACA CHIEN » POUR QUALIFIER COMMENT ON CONSIDÉRAIT SA COMMUNE AVANT SA
PREMIÈRE MANDATURE ET L’ÉTAT DANS LEQUEL IL AVAIT TROUVÉ SA COMMUNE.
 

MANO LOUTOBY LE DIMANCHE
18-SEPTEMBRE-2016

 

 
Vign_HHH
 
Vign_P
 
Vign_HH
 
Vign_OPOI
 
Vign_SS
 
Vign_RREEE
 
Vign_MI_YO-01
 
Vign_POUYYY
 
Vign_OK-3
 
 
Vign_OPOI
© 2011
Créer un site avec WebSelf