NOU KA SONJÉ
YO
CÉ LI MINME KI LA
 
Vign_pierre_aliker
Pierre Aliker
Vign_pierre-aliker-104-ans
Pierre Aliker


Pierre Aliker (né le 9 février 1907 au Lamentin en Martinique) est médecin et homme politique français de Martinique partisan de l'autonomie de son île. Il est aussi co-fondateur du Parti progressiste martiniquais.


Biographie

Étudiant en médecine, Pierre Aliker est le premier martiniquais interne des Hôpitaux de Paris. En 1938, titulaire d'un doctorat en médecine, spécialité chirurgie, il retourne en Martinique et exerce le métier de chirurgien.

Il est le frère d'André Aliker, journaliste du journal Justice, assassiné en 1934 dont il porte encore le deuil en s'habillant symboliquement de blanc.

En 1945, il s'engage en politique auprès d'Aimé Césaire, et figure sur la liste communiste conduite par ce dernier aux élections municipales à Fort-de-France. Aimé Césaire remporte brillamment les municipales et devient maire de Fort-de-France en 1945. Pierre Aliker devient logiquement l'un de ses adjoints.

Le 28 mars 1958, Pierre Aliker fonde avec Aimé Césaire un nouveau parti politique, le PPM (Parti progressiste martiniquais) dont le mot d'ordre est une région Martinique autonome dans un ensemble français décentralisé. Pierre Aliker devient le vice-président du PPM, fonction qu'il occupera jusqu'au 17e congrès du parti en 2005.

Pierre Aliker est premier adjoint au maire de Fort-de-France de 1957 à 2001.

Il est conseiller général du canton 3 de Fort-de-France de 1958 à 1970.

Pierre Aliker est également à l'origine du SICEM (Syndicat intercommunal du Centre de la Martinique) qu'il présidera de 1997 à 2001. Le SICEM devient le 27 décembre 2000 la CACEM (Communauté d'agglomération du Centre de la Martinique).

En mars 2001, après avoir dirigé la ville de Fort-de-France durant 56 ans, Aimé Césaire et Pierre Aliker annoncent qu'ils ne brigueront pas de nouveaux mandats et soutiennent Serge Letchimy, candidat PPM aux élections municipales de 2001, qui devient le nouvel édile.

Pierre Aliker a été le bras droit d'Aimé Césaire à la mairie de Fort-de-France pendant plus d'un demi-siècle. Lorsqu'on lui demande les raisons de la longévité de cette collaboration, il explique que c'est parce que nous avons comme étoile polaire une citation de Karl Marx qui dit : "Il ne faut jamais permettre que l'intérêt général soit noyé dans les eaux glacées des intérêts privés".

Le 9 février 2007, pour ses 100 ans, la municipalité de Fort-de-France décide de baptiser le stade de Dillon à Fort-de-France (16 000 places), stade municipal Pierre Aliker, lui rendant ainsi hommage.

Le 20 avril 2008, dans le stade portant son nom, il rend un dernier et poignant hommage à son ami et compagnon de lutte, Aimé Césaire, lors des obsèques de ce dernier, et rappelle dignement, en présence du Président de la République et de nombreux ministres, que "les meilleurs spécialistes des affaires martiniquaises, ce sont les Martiniquais"[1], recueillant une pluie d'applaudissements. Après son vibrant discours, il a été salué par une standing ovation.

Le 31 janvier 2009, il se marie avec Marcelle Landry, née en 1929, une patiente rencontrée soixante ans plus tôt et avec laquelle il vivait depuis[2].

Le 7 février 2011, il rentre dans sa 105ème année.

Parcours politique[modifier]De 1945 à 2001 : Conseiller municipal de Fort-de-France
De 1945 à 1957 : Adjoint au maire de Fort-de-France
De 1957 à 2001 : 1er adjoint au maire de Fort-de-France
De 1958 à 1970 : Conseiller général du 3e canton de Fort-de-France
De 1997 à 2001 : Président du SICEM (Syndicat intercommunal du Centre de la Martinique)

Sa devise
[modifier]Le docteur Pierre Aliker qui est considéré comme un sage, un exemple pour les nouvelles générations a une devise qu'il défend avec acharnement, "les Martiniquais doivent viser l'excellence" dans tout ce qu'ils entreprennent et se garder de se complaire dans la médiocrité, ne jamais se contenter de l'à peu près ou du "I bon kon sa". Il rappelle souvent le conseil de Boileau : " Vingt fois sur le métier, remettez votre ouvrage. Polissez-le sans cesse et le repolissez".

-----------------------////////////////////////-------------------------------                                            

                                                                    Stade Pierre-Aliker

Le stade municipal Pierre-Aliker, anciennement stade de Dillon, est le principal stade de la ville de Fort-de-France et le plus grand stade de la Martinique et des Antilles-françaises.

Dédié au football et à l'athlétisme, sa capacité est de 18 000 places.

Il est le stade de plusieurs clubs locaux et des grands rendez-vous du football martiniquais. Le Club Colonial est toutefois l'utilisateur principal de l'enceinte. L'événement annuel le plus important se déroule en avril avec le meeting IAAF du conseil général (Grand Prix II) : un meeting d'athlétisme attirant de nombreux champions étrangers.

Les dates marquantes[modifier]Le 10 juin 1993, lors de l'inauguration du Stade de Dillon, l'équipe de France A' de football battait l'Équipe de Colombie de football sur le score de 3 buts à 1.
Le 24 août 2005, il a accueilli la cérémonie d'hommage national pour les victimes de la catastrophe aérienne de la West Caribbean, en présence du président de la République française Jacques Chirac et de son homologue vénézuélien Hugo Chavez.
Le 9 novembre 2005, l'équipe de France de football y a joué son premier match jamais disputé outre-mer face à l'Équipe du Costa Rica de football[1] et s'impose sur le score de 3 buts à 2.
Le 9 février 2007, il est rebaptisé stade Pierre-Aliker à l'occasion des 100 ans de celui-ci[2].
Le 20 avril 2008, il a accueilli les obsèques d'Aimé Césaire[3], pour lesquelles s'est déplacé entre autres, le président de la République Nicolas Sarkozy.
Le 21 juillet 2008, grand concert du groupe Kassav dans le cadre du festival culturel de la ville de Fort de France devant 20 000 spectateurs. Kassav à cette occasion fêtait son vingtième anniversaire au stade Pierre Aliker.
Du 26 novembre au 5 décembre 2010, le stade accueille la phase finale de la Coupe caribéenne des nations 2010.

--------------------------------------------

9 février 2011
Pierre Aliker fête ses 104 ans.
Partager sur Facebook53
Pierre Aliker entre ce 9 février dans sa 105° année. Cet ancien chirurgien fidèle lieutenant d’Aimé Césaire semble inoxydable. Il reconnait quand même que le poids des ans l’empêche d’être plus actif !

Mais quel est le secret de Pierre Aliker ? Il fête ce mercredi ses 104 ans et en fait 20 de moins. Il a coutume de dire qu’il faut d’abord remercié ses parents, élégante manière de rendre hommage à sa robuste hérédité. Quoiqu’il en soit, cet ancien chirurgien qui exerça pendant quatre décennies en Martinique est connu pour son incroyable longévité. A peine reconnait-il quelques problèmes de vue. Il affirme garder tout son intérêt pour la vie politique martiniquaise qu’il a marquée par son engagement indéfectible au coté d’Aimé Césaire, admettant toutefois qu’il ne peut plus être aussi actif qu’avant ! Eternellement vêtu de blanc en hommage à son frère André assassiné en 1934, Pierre Aliker n’a cessé d’exhorter les Martiniquais à viser l’excellence et à en finir avec le médiocre i bon kon sa. Pierre Aliker est l’invité de la rédaction de RCI ce mercredi matin.

BVdV
--------------------------
 
Vign_credit_photo_rene_charles_benny
Pierre Aliker

Joyeux Anniversaire Docteur Aliker


10 février 2011
Publié dans : Infos, People, Politiques
| Mots clés : Catherine Conconne, Christiane Taubira, Jean-Claude Duverger, Marcelle Landry, Pierre Aliker, PPM, Rodolphe Désiré, Serge Letchimy
Pierre Aliker a fêté ses 104 ans ce mercredi 9 février 2011 et il en parait 20 de moins. Cet ancien chirurgien, co-fondateur du PPM et fidèle compagnon d’Aimé Césaire semble inoxydable. Quel est donc le secret de sa longévité ? Lui seul le sait ! Hier c’est dans la plus stricte intimité que ce dernier a [...]

Devenu chirurgien pour « soigner les pauvres » comme il aime si bien le dire, il a également travaillé aux côtés d’ Aimé Césaire à la mairie de Fort-de-France, pendant de nombreuses années.

Happy Birthday, Mr Aliker.

Crédit Photo : René Charles Benny
------------------------------------


Joyeux anniversaire Pierre ALIKER
Pierre Aliker
Vign_107617_funerailles-marcelle-aliker3
Le « Docteur » Aliker a dit au revoir à Marcelle, son amour depuis 39 ans
par Cynthia Roussi franceantilles.fr 05.04.2011

C’est au cours d’une cérémonie sobre mais émouvante que le « Docteur » a dit au revoir à Marcelle, celle qu’il aime et qu’il n’oubliera jamais…

Hier après-midi, entouré de sa famille et de ses amis, « Docteur » a assisté, en retrait, à la célébration des funérailles de sa femme, Marcelle, en la cathédrale Saint-Louis de Fort-de-France. À ses côtés, leurs cinq enfants (les quatre de Marcelle et leur fils, Thierry). C’est d’ailleurs ce dernier qui posera sa main en guise de soutien sur l’épaule de son père, assis en retrait.
Femme discrète, mais aimante, Marcelle aura marqué son entourage par cette affection qu’elle distribuait sans compter. Et pour ce dernier au revoir, tous lui auront témoigné leur amour en retour en la couvrant de fleurs. Le cortège lui a offert un dernier tour dans la ville en se rendant à pied jusqu’au cimetière de la Levée où elle a été mise en terre, accompagnée jusqu’au bout par « son doudou », porté par leur amour indéfectible.

 
© 2011
Créer un site avec WebSelf