NOU KA SONJÉ
YO
CÉ LI MINME KI LA
 
Vign_ROGER_ALBERT-


NOU KA SONJÉ ROGER ALBERT


ROGER ALBERT EST NÉ LE 7 OCTOBRE 1921 AU FRANÇOIS MARTINIQUE
ET EST DÉCÉDÉ EN 2001 À L’ÂGE DE 80 ANS. 

AUJOURD’HUI VOUS EST PROPOSÉE CETTE ARCHIVE DE L’ÉMISSION « EXPLORATION »
CRÉÉE PAR MANO LOUTOBY ET ANIMÉE PAR LUI-MÊME AIDÉ ET ASSISTÉ PAR L’HONORABLE
ET INOUBLIABLE HILAIRE FÉLIX FORTUNÉ. CELLE-CI A ÉTÉ RÉALISÉE EN MAI 1989,
ROGER ALBERT AVAIT ALORS 68 ANS.

LES ORIGINES DE ROGER ALBERT ? L’ARRIÈRE GRAND-PÈRE DE
SON PÈRE, LÉON A ÉTÉ MAIRE DU PRÉCHEUR AUX ENVIRONS DE 1865. ET CE LÉON ÉTAIT LE
PETIT-FILS DE FRANÇOIS ALBERT, BRIGADIER DES ARMÉES DU ROI, PREMIER ALBERT À
FOULER LE SOL MARTINIQUAIS.

LA FAMILLE POSSÉDAIT L’HABITATION CÉRON, PRODUCTEUR DE RHUM.
CE RHUM A REÇU EN 1878 LA MÉDAILLE D’ARGENT À L’EXPOSITION UNIVERSELLE DE PARIS,
PUIS LA MÉDAILLE D’OR EN 1889.

IL A APPRIS DEUX LANGUES EN MÊME TEMPS, LE FRANÇAIS ET LE
CRÉOLE AVEC SA DA.  

ROGER ALBERT PENSE QUE SA FAMILLE VIENT DE LA VILLE DE
NANTES, IL N’A PAS FAIT DE RECHERCHE EN CE SENS. SON PÈRE S’APPELAIT PIERRE
ALBERT ET ÉTAIT ADMINISTRATEUR DE PROPRIÉTÉ À SAINT-PIERRE.

SUITE À L’ÉRUPTION
DE LA MONTAGNE PELÉE EN 1902, ILS ONT TOUT PERDU AU CÉRON ET ONT SIMPLEMENT
PRIS UN BATEAU TRINIDADIEN QUI RENTRAIT AU PAYS SACHANT QU’ILS AVAIENT QUELQUE
FAMILLE LÀ-BAS.  

ILS SONT RESTÉS QUELQUES TEMPS À TRINIDAD MAIS AVEC LE
DÉCLENCHEMENT DE LA PREMIÈRE GUERRE MONDIALE 1914-18, ILS ONT VOULU SE FAIRE
ENGAGER « VOLONTAIRE » POUR DÉFENDRE LA « PATRIE ». ILS
SONT REVENUS DONC À LA MARTINIQUE MAIS VU QU’ILS N’AVAIENT QUE DES PAPIERS DU
CONSULAT, ILS ÉTAIENT CONSIDÉRÉS COMME ÉTRANGER, DES « SANS
PAPIERS ». ILS ONT REPAYÉS DE LEUR POCHE UN NOUVEAU VOYAGE VERS LA FRANCE
MÉTROPOLITAINE. SUR PLACE, COMME ILS ÉTAIENT TOUJOURS CONSIDÉRÉS COMME DES
ÉTRANGERS, ILS ONT DÛ LANCER UN ESPÈCE D’ULTIMATUM AUX AUTORITÉS FRANÇAISES CONSISTANT À
OFFRIR LEUR SERVICES AUX ANGLAIS. CES DERNIÈRES ONT FINALEMENT PU LES RÉTABLIR
DANS LEURS DROITS VIA PROBABLEMENT L’ÉTAT CIVIL DE NANTES.

PUIS LA GUERRE FINIE, ILS SONT REVENUS EN MARTINIQUE ET ONT
ÉTÉ HÉBERGÉS CHEZ UN ONCLE AU FRANÇOIS ET C’EST LÀ QUE ROGER VOIT LE JOUR, SUR
L’HABITATION VICTOIRE.

IL IRA À L’ÉCOLE DU PARNASSE À SAINT-PIERRE. ET QUAND SES
PARENTS DÉCIDENT DE S’INSTALLER MODESTEMENT À FORT-DE-FRANCE, IL IRA TOUT
SIMPLEMENT À L’ÉCOLE COMMUNALE DE TERRES-SAINVILLE QUI DEVIENDRA AU FINAL LE
COLLÈGE AIMÉ CÉSAIRE PLUS TARD. ROGER Y EST A PRIORI LE SEUL BLANC DU COIN, CE
QU’IL CONSIDÉRERA COMME UN ATOUT QUI LUI A PERMIS DE BIEN S’INTÉGRER DANS LA
COMMUNAUTÉ MARTINIQUAISE.

LE DIRECTEUR – ET PROFESSEUR D’INSTRUCTION CIVIQUE ET
MORALE -  DE CETTE ÉCOLE ÉTAIT MONSIEUR
VICTOR CORRIDON QUI ÉTAIT AUSSI CONNU COMME UN GRAND MUSICIEN. C'ÉTAIT ÉGALEMENT UN DES PLUS GRAND PROFESSEUR DE MUSIQUE QUI A FORMÉ ENTRE AUTRES PAUL JULVÉCOURT, AINSI QUE DES CENTAINES DE JEUNES QUI SONT DEVENUS PAR LA SUITE DE GRAND MUSICIENS.

ROGER ALBERT AVOUE QU’IL N’A PAS OBTENU GRAND-CHOSE DE L’ÉCOLE
COMME DIPLÔME. 

EN 1939, COMME SA FAMILLE AVAIT DU MAL À JOINDRE LES DEUX
BOUTS, PAR SOLIDARITÉ FAMILIALE, UN ONCLE HABITANT LA TRINIDAD PROPOSERA QU’ON LUI
ENVOIE ROGER ET SON FRÈRE POUR PARFAIRE LEUR FORMATION AU COLLÈGE SAINTE-MARIE.

IL RECONNAIT QU’À L’ÉPOQUE, SON NIVEAU EN ANGLAIS ÉTAIT
PLUTÔT NUL, AUSSI AVAIT-IL TROUVÉ UNE ASTUCE POUR COMMUNIQUER, IL PARLAIT
CRÉOLE. A L’ÉPOQUE, ON PARLAIT ENCORE CRÉOLE À TRINIDAD. MAIS SON ONCLE L’A
REMIS AU PAS EN L’INSCRIVANT À UN COURS D’ANGLAIS. ON L’INSCRIT AUSSI À UN
COURS DE COMPTABILITÉ PUIS ON LE MET EN FORMATION EN CABINET D’EXPERTISE
COMPTABLE. LÀ, IL SERA ENCADRÉ PAR DES PERSONNES STRICTES ET EXIGENTES. 

ROGER ALBERT ADMET QUE LES 2 BAGAGES FONDAMENTAUX QUI LUI
ONT TOUJOURS ÉTÉ UTILES DANS SA VIE SONT L’ANGLAIS ET LA COMPTABILITÉ.  

A PARTIR DE 1939, C’EST AUSSI LE DÉBUT DE LA SECONDE GUERRE
MONDIALE 1939-45 ET LES FRANÇAIS SUR PLACE SONT SOUMIS À UN RÉGIME DE SURVEILLANCE DE
LA PART DES BRITANNIQUES.

ROGER ALBERT REVIENT À LA MARTINIQUE, FIN 1940, IL TOURNE EN
ROND ET DÉCIDE DE DEVANCER SON APPEL AU SERVICE MILITAIRE À DESHAIES. IL N’Y
FAIT RIEN DE BIEN INTÉRESSANT JUSQU’AU JOUR OÚ L’ON SCRUTE SON DOSSIER  ET L’ON DÉCIDE DE RENTABILISER
SES COMPÉTENCES LINGUISTIQUES. IL EST ILLICO PRESTO INTÉGRÉ AU SERVICE DE
L’INFORMATION ET SA MISSION C’EST D’ÉCOUTER RADIO B.B.C TOUTE LA NUIT POUR EN
FAIRE LE COMMUNIQUÉ DU MATIN À 8H00 PÉTANTE. IL FAIT CELA PENDANT PLUSIEURS
MOIS JUSQU’À LA FIN DE SON SERVICE EN OCTOBRE 1942. 

IL SE DÉCIDE À ALLER TRAVAILLER DANS LE PETIT COMMERCE DE
SON ONCLE VICTOR QUI VEND DANS 100M² DES ARTICLES DE PÊCHE AU 6 RUE DE LA RUE
VICTOR HUGO, LA RUCHE. COMMERCE VIVOTANTE, ILS DÉVELOPPENT UNE ACTIVITÉ DE
« RAVITAILLEMENT » DES BATEAUX DE PASSAGE. ROGER DEVIENT ASSOCIÉ DANS
LA SOCIÉTÉ V&R ALBERT QUI N’A À L’ÉPOQUE QU’UNE EMPLOYÉE, UNE MADAME
LAURENCÉ. IL SE REND ALORS QUELQUE FOIS À PORTO-RICO POUR COMPLÉTER LEUR GAMME
DE PRODUITS. 

EN 1952, SON ONCLE MEURT ET IL RACHÈTE SA PART, R.ALBERT
NAIT. LE JEUNE HOMME DE 20 ANS SUPPRIME LES ARTICLES DE PÊCHE POUR CRÉER UNE
BOUTIQUE DE PARFUMS QUI NE MARCHE GUÈRE. C’EST À CE MOMENT QUE LE DOCTEUR
LODÉON DIRECTEUR DE LA CLINIQUE SAINT-PAUL CRÉÉE EN 1929, LUI PROPOSE DE FAIRE
ET REMETTRE EN ÉTAT LA COMPTABILITÉ DE SON ÉTABLISSEMENT. ROGER ALBERT SE
SOUVIENT QU’IL Y ALLAIT TOUS LES JOURS ENTRE MIDI ET 14 HEURES EN VÉLO BRAVANT
LES DURES MONTÉES. 

EN 1956, IL L’OPPORTUNITÉ D’ACHETER EN FACE DU 6, UN
IMMEUBLE AU 9 RUE VICTOR HUGO SE PRÉSENTE, LE PROJET ÉTANT D’Y CONSTRUIRE UN NOUVEAU
MAGASIN ENVIRON TROIS FOIS PLUS GRAND. NE POUVANT PAS ÉCONOMIQUEMENT GARDER LE
6, IL DOIT SUIVRE LES CONSEILS DE SON BANQUIER ET VENDRE MALGRÉ SON ATTACHEMENT
AU LIEU. 

MALHEUREUSEMENT, IL A UNE BELLE TUILE QUI LUI TOMBE SUR LA TÊTE,
LA FIÈVRE APHTEUSE SE DÉCLENCHE ET PLOMBE SON RETOUR SUR INVESTISSEMENT
MENAÇANT AUSSI DE PRIVER SES 3 EMPLOYÉS DE LEUR TRAVAIL. LES BATEAUX
N’ACCOSTENT PLUS À LA MARTINIQUE, IL N’Y A PLUS AUCUN TOURISTE POUR ACHETER SES
PRODUITS. 

IL CHERCHERA À DÉVELOPPER D’AUTRES ACTIVITÉS, IL PRENDRA DES
REPRÉSENTATIONS TELLES QUE BARBER GREENE LE FABRICANT AMÉRICAIN DE MATÉRIELS
LOURDS POUR CONSTRUIRE DES ROUTES AVEC DE L’ENROBÉ À FROID. IL VENDRA MÊME DU
MATÉRIEL À LA COLAS FRANÇAISE.

TOUT CELA EST FACILITÉ PAR SA CAPACITÉ À DISCUTER EN ANGLAIS
AVEC CE GENRE DE SOCIÉTÉ ET SURTOUT À SON RÔLE DE FACILITATEUR TECHNIQUE
PUISQUE C’EST LUI-MÊME QUI RÉALISAIT LA TRADUCTION DES NOTICES D’UTILISATION
DES ENGINS. 

ROGER ALBERT SOULIGNE LE RÔLE FONDAMENTAL DE SON ÉPOUSE QUI
L’A TOUJOURS ACCOMPAGNÉ DANS SES ENTREPRISES, AINSI QUE LA MÈRE DE CETTE
DERNIÈRE. IL SE RAPPELLE DES WEEK-END SACRIFIÉS – LES COMPAGNIES TOURISTIQUES
EXIGEAIENT EN EFFET L’OUVERTURE DU MAGASIN LE W-E !  

EN PLEINE CRISE APHTEUSE, PLEIN DE DYNAMISME ET D’OPTIMISME,
IL PART AUX ÉTATS-UNIS AVEC SON ÉPOUSE - UNE DEMOISELLE BEUZELIN QU’IL A ÉPOUSÉ
EN 1944 – POUR RENCONTRER LES COMPAGNIES AMÉRICAINES ET FAIRE REVENIR LES BÂTEAUX
DE TOURISTES. IL A ALORS LA CHANCE DE CROISER LE REPRÉSENTANT DE L’OFFICE
FRANÇAIS DE TOURISME DES ÉTATS-UNIS QUI ACCEPTE DE L’AIDER. ILS FONT ALORS LE
TOUR DE TOUTES LES COMPAGNIES DE NAVIGATIONS AMÉRICAINES.
 

ROGER ALBERT RAPPELLE QUE TOURISME SIGNIFIAIT À L’ÉPOQUE
NÉCESSAIREMENT SHOPPING. IL S’EST RENDU COMPTE QU’IL N’AVAIT PAS GRAND-CHOSE À
OFFRIR. D’OÚ LUI EST VENU L’IDÉE DE FAIRE VENIR LE GROUPE FOLKFLORIQUE DE LOULOU
BOISLAVILLE SUR LES BATEAUX. LOULOU REFUSE DANS UN PREMIER TEMPS  PUIS SE LAISSE CONVAINCRE. LES SPECTACLES
ÉTAIENT EN QUELQUE SORTE DES CADEAUX OFFERTS EN REMERCIEMENT DE LA VISITE EN
MARTINIQUE DES TOURISTES. IL FALLAIT DONC TOUT PAYER DE SA POCHE DANS UN
PREMIER TEMPS. UNE SEULE COMPAGNIE DE NAVIGATION ACCEPTERA DE LAISSER MONTER
DES GENS SUR SON BÂTEAU À CONDITION QUI LUI-MÊME MONTE À BORD. CE QUI LUI
IMPOSERA ALORS DES HORAIRES DE FOUS, AINSI QU’À SON ÉPOUSE.

 PUIS VU LE SUCCÈS,
TOUTES LES AUTRES COMPAGNIES EN SERONT DES DEMANDEURS. EN 1958, IL Y A PLUS DE
25 REPRÉSENTATIONS SUR LES BATEAUX PAYÉS PAR R.A.

UN BUDGET SERA VOTÉ PLUS TARD AU NIVEAU DU DÉPARTEMENT. ET
IL SERA NÉCESSAIRE DE « DÉTACHER » L’INFIRMIER QU’ÉTAIT ALORS LOULOU
BOISLAVILLE. ON TROUVERA DANS LES REPRÉSENTATIONS NEL LANKRY, MADAME
BOISLAVILLE ETC CELA CONTRIBUERA EN GRANDE PARTIE À LA GRANDE RENOMMÉE DES
GRANDS BALLETS DE LA MARTINIQUE.

PLUS TARD,  LES AUTRES ÎLES DE LA CARAÏBES
REPRENDRONT L’IDÉE ET LA PERPÉTUERONT MÊME QUAND LA DESTINATION MARTINIQUE Y
AURA RENONCÉ. 

EN TOUT CAS, LE MAGASIN DE R.A PROPOSERA UNE CERTAINE IMAGE
DE LA FRANCE À TRAVERS SES PRODUITS DE LUXE – CRISTAL DE BACCARAT, PORCELAINE
DE LIMOGES, MONTRES ET VÊTEMENTS DE GRANDES MARQUES ETC. PAR LA SUITE, LES
POINTS DE VENTE SE SONT MULTIPLIÉS POUR LA PLUS GRANDE SATISFACTION DES
TOURISTES ET DE LA CLIENTÈLE LOCALE AISÉE, NON SEULEMENT À LA MARTINIQUE MAIS
DANS TOUTE LA ZONE FRANCOPHONE DE LA CARAÏBE.
 

POUR LES TOURISTES ÉTRANGERS, LE NOM DE ROGER ALBERT EST
INSÉPARABLE DES SOUVENIRS QU’ILS PEUVENT CONSERVER DE LEUR ESCALE AUX ANTILLES
FRANÇAISES. 

ROGER ALBERT DEVIENDRA CONSEILLER DU COMMERCE EXTÉRIEUR DE
LA FRANCE PENDANT UNE LONGUE PÉRIODE. SERA DÉCORÉ DE L’ORDRE DU MÉRITE
TOURISTIQUE EN 1959, PUIS FAIT CHEVALIER DE L’ORDRE DU MÉRITE,  ET IL RECEVRA LA
MÉDAILLE DE LA VILLE DE PARIS. IL CRÉERA AVEC LE DOCTEUR ROSE-ROSETTE, L’OFFICE
DU TOURISME. C’EST UNE DES GRANDES FIGURES DU DÉVELOPPEMENT DU TOURISME EN
MARTINIQUE VOIRE LE GRAND INITIATEUR.LE DOCTEUR ROSE-ROSETTE ÉTAIT AUSSI UN POTOMITAN DU TOURISME EN MARTINIQUE. 

QUE DIRE DE PLUS ? IL A EU QUATRE ENFANTS – 2 FILLES, 2
GARÇONS. C’EST LE PREMIER À AVOIR EU UNE LICENCE D’AGENCE DE VOYAGE EN
MARTINIQUE. IL SE DÉFINIT COMME UN PATRON MODESTE, IL A TOUJOURS SOIGNÉ SES RELATIONS
AVEC SON PERSONNEL. C’EST UN VISIONNAIRE DE LA CHOSE TOURISTIQUE. IL EST PARTI
DE RIEN CONTRAIREMENT À CE QUE L’ON POURRAIT PENSER. CE QU’ON POURRAIT APPELER
UN SELF-MADE-MAN ? 

IL DÉFINIT LA MARQUE « R.A » INDISSOCIABLE DE L’ACCUEIL
AVEC LE SOURIRE – MÊME ET SURTOUT EN CAS DE BARRIÈRE DES LANGUES - AVEC UN
PERSONNEL AYANT UNE FORMATION DE BASE SOLIDE. IL A SOUVENT ENVOYÉ SON PERSONNEL
EN FORMATION POUR ACQUÉRIR LES COMPÉTENCES REQUISES.   

POUR DÉFINIR SA PLACE DE MENEUR, IL SE RÉFÈRE À CE QUE
WINSTON CHURCHILL EN A DIT « ON CONSIDÈRE LE CHEF D’ENTREPRISE COMME UN
HOMME À ABATTRE, OU UNE VACHE À TRAIRE. PEU VOIENT EN LUI LE CHEVAL QUI TIRE LE
CHAR ». PHRASE QU’IL A AFFICHÉE DANS SON BUREAU. ON Y TROUVE ÉGALEMENT LA
LOI SUPRÊME DU PROGRÈS « TOUT DOIT ÊTRE CONSTAMMENT REMIS EN
QUESTION » ! 

ROGER ALBERT EST AUSSI CONNU COMME QUELQU’UN AYANT DU
CARACTÈRE. IL A PASSÉ 4 ANS À LA TÊTE DE LA CHAMBRE DE COMMERCE. IL A AUSSI
ACCEPTÉ À LA DEMANDE D’AIMÉ CÉSAIRE QU’IL A TOUJOURS HAUTEMENT ESTIMÉ, DE FAIRE
PARTIE DE L’OFFICE MUNICIPAL DU TOURISME DE FORT-DE-FRANCE. IL Y A SUGGÉRÉ DES
IDÉES EXTRÊMEMENT SIMPLES QUI N’Y ÉTAIENT POINT RETENUES. IL A DÉMISONNÉ.

IL DÉNONCE UN CERTAIN MANQUE DE PRAGMATISME EN MARTINIQUE.
SELON LUI, ON SE LANCE SOUVENT SUR DES PROJETS TROP COMPLEXES, SURDIMENSIONNÉS
PAR RAPPORT AUX CAPACITÉS DE FINANCEMENT ET DE RÉALISATION. 

HILAIRE FÉLIX FORTUNÉ SOULIGNE LE GRAND HUMANISME DE CET
HOMME-LÀ, AINSI QUE SA MODESTIE. SA PROPENSION À AIDER LES MISÉREUX, À FAIRE DU
SPONSORING. EN EFFET IL A ÉTÉ PENDANT 11 ANS LE PRÉSIDENT DU FOURNEAU
ÉCONOMIQUE LA PROVIDENCE.

ROGER ALBERT, POUR EXPLIQUER CELA, CITE LA FAMEUSE PHRASE DE RAOUL
FOLLEREAU « LE PLUS GRAND MALHEUR QUI PUISSE VOUS ARRIVER, C’EST DE N’ÊTRE
UTILE À PERSONNE, QUE VOTRE VIE NE SERVE À RIEN ». 

QUELS SONT LES CONSEILS QU’IL DONNERAIT À UN JEUNE CRÉATEUR
D’ENTREPRISE ? ON N’A RIEN SANS RIEN, ON NE PEUT PAS RÉUSSIR DU PREMIER
COUP, L’ESSENTIEL C’EST DE PERSÉVÉRER. IL FAUT ÊTRE RIGOUREUX, ÊTRE À L’ÉCOUTE
DE SON PERSONNEL SANS TOMBER DANS LE PIÈGE DU PATERNALISME – CE QU’ON LUI A
SOUVENT REPROCHÉ. IL LEUR FAUT ACCORDER VOTRE CONFIANCE ET EN EXIGER AUTANT EN RETOUR.
ON N’A PAS BESOIN DE HAUTES FORMATIONS.  

AU MOMENT DE CETTE ÉMISSION, ROGER ALBERT A DÉJÀ PASSÉ LA
MAIN À SES ENFANTS. IL NOUS DIT QU’IL PENSE QU’ILS SONT MIEUX
FORMÉS QUE LUI-MÊME.

QUANT À LUI ET SA FEMME, ILS VOYAGENT BEAUCOUP PARCE QUE
DANS LE PASSÉ, CELA N’ÉTAIT PAS POSSIBLE DU TOUT.

OÚ A-T-IL TROUVÉ LE TEMPS DE SE CULTIVER, DE LIRE ? IL
A LA « CHANCE » DE N’AVOIR PAS BESOIN DE DORMIR BEAUCOUP.

LUI EST-IL ARRIVÉ D’AIDER UN EMPLOYÉ DANS SA VIE
PERSONNELLE ? POUR LUI, AIDER NE VEUT EN AUCUN CAS DIRE TOUT DONNER. AIDER
VRAIMENT C’EST FAIRE VOIR LE POUR ET LE CONTRE D’UNE SOLUTION. 

POUR SON ANNIVERSAIRE, SES ENFANTS LUI OFFIRONT EN CADEAU
SURPRISE, LES ANCIENS LOCAUX DU 6 RUE VICTOR HUGO AUQUEL IL TENAIT TANT. CELA
COÏNCIDERA AUSSI À DES NÉCESSITÉS D’AVOIR DES M² EN PLUS VU L’ESSOR DE L’ENTREPRISE. 

UN AUDITEUR SYNDICALISTE RAPPELLE QUE ROGER ALBERT A
TOUJOURS ÉTÉ UN GARDE-FOU POUR CE QUI EST DU COMPORTEMENT DES PATRONS EN MARTINIQUE ET AUSSI
QU’INJUSTEMENT, ON A TOUJOURS VOULU FAIRE CROIRE QU’IL ENTRETENAIT UNE FORTE
RELATION DE PATERNALISME AVEC SON PERSONNEL.


POUR REVENIR À CE QUE SERA « R.A » SANS ROGER
ALBERT, IL RAPPELLE QUE SON FILS, ACTUEL PRÉSIDENT, A ÉTÉ FORMÉ À LEURS
MÉTHODES DE TRAVAIL ET QU’IL EST CONVAINCU QU’IL SAURA POURSUIVRE L’ŒUVRE, MENER
MIEUX QUE LUI-MÊME, LA MAISON POUR LE BÉNÉFICE DU PERSONNEL ET CECI MALGRÉ LES
DIFFICULTÉS INHÉRENTES À LA VIE ÉCONOMIQUE. 

ROGER ALBERT A TOUJOURS VOULU ÊTRE EXEMPLAIRE POUR LES
JEUNES ENTREPRENEURS. IL REMERCIE TOUT SON PERSONNEL, POUR TOUT CE QU’ILS ONT
FAIT POUR L’ENTREPRISE, IL RAPPELLE QUE L’ON N’ACCOMPLIE JAMAIS RIEN TOUT SEUL. IL
CONSEILLE À LA JEUNESSE DE TRAVAILLER, D’ÊTRE OPTIMISTE CAR L’AVENIR EST
TOUJOURS PORTEUR.  

EN CES JOURS OÚ L’ON OUBLIE AISÉMENT TOUT CE QUI A ÉTÉ FAIT
DANS CE PAYS ET QUI N’EST CERTAINEMENT PAS TOMBÉ DU CIEL, OU NI DIRECTEMENT DES
ÉCRANS DE TÉLÉ OU AUTRE, JE NE POUVAIS NE PAS RENDRE HOMMAGE À CET HOMME DONT
LA DEVISE A TOUJOURS ÉTÉ « TOUJOURS MIEUX ». MIEUX POUR SES
COLLABORATEURS, POUR SON ENTREPRISE, POUR LA MARTINIQUE, POUR LES MARTINIQUAIS.
CET HOMME DONT LE DESSEIN ÉTAIT LE RESPECT D’AUTRUI, DE LA PERSONNE HUMAINE.

QUE SONT DEVENUS LES MAGASINS DE LA RUE VICTOR
HUGO DEPUIS (?) 

AU COURS DE MES ÉMISSIONS, JE ME SUIS TOUJOURS EFFORCÉ DE
RECEVOIR LES GENS DE TOUS LES BORDS, DE DROITE COMME DE GAUCHE, QUELQUE SOIT LEURS RELIGIONS, FRANCS-MAÇONS OU PAS, TOULES LES COMPOSANTES DE LA SOCIÉTÉ MARTINIQUAISE. CECI POUR QU’ON EN TIRE LES LEÇONS
QU’ON VOUDRA, ET POUR LA MÉMOIRE DU PAYS AUSSI. J'AI TOUJOURS UTILISÉ LA TECHNIQUE DU "CAMÉLÉON" POUR FAIRE PARLER ET CECI EN CRÉOLE. J'AI PROUVÉ AINSI QUE LA LANGUE CRÉOLE QUE L'ON ESTIME ÊTRE UN SIMPLE PATOIS, LANGAGE "À COCHONS" EST BEAUCOUP PLUS SOPHISTIQUÉE QUE L'ON PENSE. 

MERCI AUSSI À DES GENS COMME RAPHAËL CONFIANT, JOBY BERNABÉ, PATRICK CHAMOISEAU, JEAN BERNABÉ, EDOUARD GLISSANT, MICHEL THIMON, ALEX FERDINAND, SANS OUBLIER L'ANIMATEUR VEDETTE GÉRAUD AMBROISINE  ETC QUI ONT PROMOTIONNÉ LA LANGUE. JE REMERCIE AUSSI JEAN-CLAUDE ASSELIN DE BEAUVILLE, JEAN-PIERRE PASTEL DIT IGNACE, OLIVIER GAROND, DE M'AVOIR PERMIS DE RÉALISER CE GENRE D'ÉMISSION. AUJOURD'HUI, J'AI PLUS DE 1000 BANDES MAGNÉTIQUES D'ÉMISSIONS QUI SERVIRONT POUR L'HISTOIRE DE DEMAIN. A BON ENTENDEUR SALUT !

EN TOUT CAS JE SUIS FIER D'AVOIR PROMOTIONNÉ LA LANGUE CRÉOLE, L'HISTOIRE JUGERA DEMAIN MATIN !

 PS: UN PEUPLE QUI A LA MEMOIRE COURTE EST UN PEUPLE QUI N'A PAS D'AVENIR.

MANO LOUTOBY LE LUNDI 10-OCTOBRE-2016

 
Vign_ROGER_ALBERT-B
Roger Albert : une intersyndicale prend forme

 Jeudi 25 juin 2015

  La CDMT a tenu une
conférence de presse pour annoncer qu'une intersyndicale est en cours de
constitution pour protester contre la procédure de licenciement lancée contre
les représentants du personnel aux établissements Nocibé-Roger Albert.
Plusieurs organisations comme la CGTM, le SASM ou le Snuipp ont déjà manifesté
aux côtés de la centrale. D'autres comme la l'UGTM, la CSTM, ont participé à
plusieurs réunions pour signifier qu'elles étaient en accord avec la démarche.
La mobilisation dépasse le cadre de Roger-Albert, c'est, estime-t-on à la CDMT,
un combat anti libertés syndicales, tant celles-ci sont « mises à mal ces
jours-ci » , selon Jacqueline Thaly. « Les décisions de justice à répétition
avec des astreintes pour les salariés mobilisés devant leurs entreprises ne
suffisaient plus, d'après la centrale. Cette fois on est allé plus loin, on
veut la tête de deux salariés protégés à qui on reproche leur participation
active dans la mobilisation... » , s'indigne cette dernière. « Le rôle de ces
derniers est d'avoir une participation active, ce n'est pas de laisser les
salariés de base se battre et de se mettre en retrait, c'est d'être au
contraire en lutte, c'est pour cette raison qu'ils bénéficient d'une protection
légale » . À travers cette mesure, c'est l'attitude du patron qui est condamnée
: « fermé » à la négociation et à la médiation. De quoi mettre de l'huile sur
le feu sur un climat social déjà bien mal en point à la Martinique. Pour
organiser la riposte, des mobilisations vont se poursuivre sous diverses
formes. Il est demandé aux élus de rejoindre le mouvement qui est en train de
naître. En réunion préalable au licenciement, leurs collègues syndicaux ont «
réussi » à démontrer le caractère « disproportionné » de la sanction. « Nous
attendons de savoir si la direction revient à une attitude plus normale ou s'il
s'entête » , a déclaré Philippe Pierre-Charles.

 

Source : http://www.martinique.franceantilles.fr/actualite/economie/roger-albert-une-intersyndicale-prend-forme-312342.php
 
 
 
Vign_ANTRE_ROGER_ALBERT
 
Vign_ROGER_ALBERT-B

Roger Albert

 
Vign_ROGER_ALBERT-

Nou Ka Sonjé

Roger Albert

 
Vign_MERCI-ROGER_ALBERT
 
Vign_MERCI
 
Vign_LA_RUE
 
Vign_uvs160806-018
AU COURS DE MES ÉMISSIONS,JE ME SUIS TOUJOURS EFFORCÉ DE RECEVOIR LES GENS DE TOUS LES BORDS, DE DROITE COMME DE GAUCHE, QUELQUE SOIT LEURS RELIGIONS, FRANCS-MAÇONS OU PAS, TOULES LES COMPOSANTES DE LA SOCIÉTÉ MARTINIQUAISE. CECI POUR QU’ON EN TIRE LES LEÇONS QU’ON VOUDRA, ET POUR LA MÉMOIRE DU PAYS AUSSI. J'AI TOUJOURS UTILISÉ LA TECHNIQUE DU "CAMÉLÉON" POUR FAIRE PARLER ET CECI EN CRÉOLE. J'AI PROUVÉ AINSI QUE LA LANGUE CRÉOLE QUE L'ON ESTIME ÊTRE UN SIMPLE PATOIS, LANGAGE "À COCHONS" EST BEAUCOUP PLUS SOPHISTIQUÉ QUE L'ON PENSE. MERCI AUSSI À DES GENS COMME RAPHAËL CONFIANT, JOBY BERNABÉ, PATRICK CHAMOISEAU, JEAN BERNABÉ, EDOUARD GLISSANT, MICHEL THIMON, ALEX FERDINAND, SANS OUBLIER L'ANIMATEUR VEDETTE GÉRAUD AMBROISINE  ETC QUI ONT PROMOTIONNÉ LA LANGUE. JE REMERCIE AUSSI JEAN-CLAUDE ASSELIN DE BEAUVILLE, JEAN-PIERRE PASTEL DIT IGNACE, OLIVIER GAROND, DE M'AVOIR PERMIS DE RÉALISER CE GENRE D'ÉMISSION. AUJOURD'HUI, J'AI PLUS DE 1000 BANDES MAGNÉTIQUES D'ÉMISSIONS QUI SERVIRONT POUR L'HISTOIRE DE DEMAIN. A BON ENTENDEUR SALUT !EN TOUT CAS JE SUIS FIER D'AVOIR PROMOTIONNÉ LA LANGUE CRÉOLE, L'HISTOIRE JUGERA DEMAIN MATIN ! PS: UN PEUPLE QUI A LA MEMOIRE COURTE EST UN PEUPLE QUI N'A PAS D'AVENIR.

MANO LOUTOBY LE LUNDI 10-OCTOBRE-2016
 
Roger Albert n’est plus

Roger Albert est mort dimanche à 80 ans des suites d’une longue maladie. Son reste synonyme de beauté pour des milliers d’antillaises.Né le 7 octobre 1921 au François en Martinique, Roger Albert avait cessé toute activité il y a environ une quinzaine d’années. Homme d’affaires, l’homme faisait figure d’initiateur de l’industrie touristique de la Martinique.

 Agent de voyages, il avait lancé des boutiques réputées sous l’enseigne Roger Albert à la rue Victor Hugo à Fort-de-France puis à Cluny. Il s’était également spécialisé dans l’importation de produits de luxe, alcools, parfumerie, verrerie et argenterie.

C’est avec son oncle dont il devient l’associé que le jeune Roger Albert se lance dans la vie active en 1942. Il a tout juste 21 ans. Dix
ans plus tard, Roger Albert devient l’unique propriétaire de l’affaire après la mort de son oncle. C’est à ce moment-là qu’il décide de développer le tourisme à la Martinique.

 L’homme d’affaires ne ménage pas sa peine. Il fait la navette entre les compagnies d’aviation, les compagnies de navigation et les agences de voyages. C’est quasiment grâce à lui que le Groupe folklorique de la Martinique, devenu par la suite les Grands
ballets de Martinique, a acquis ses lettres de noblesse dès 1956. Roger Albert avait considéré que c’était un plus pour l’île.

 En 1972, il devient le PDG de l’entreprise qu’il a transformée en société. Le groupe gère aujourd’hui près de 200 employés entre les agences de voyages et les magasins de distribution de produits de luxe sans oublier les alcools.

 Tout ce travail est distingué à plusieurs niveaux. Roger Albert devient conseiller du commerce extérieur de la France en 1956, jusqu’en 1985. En 1959, il reçoit l’insigne de l’ordre du mérite touristique, puis chevalier de l’ordre national du mérite avant de recevoir la médaille de la ville de Paris. Il est à l’origine de la création de l’office du tourisme avec le docteur Rose-Rosette un an plus tard.
On retiendra enfin que Roger Albert a été président du Fourneau économique.

 Il se retire des affaires en 1990, laissant en place ses fils qui forment alors avec d’autres jeunes une équipe dynamique et compétente, forgée par ses soins et ayant pour devise “Toujours mieux”. Mieux pour ses collaborateurs, mieux pour son entreprise,
mieux pour la Martinique et les Martiniquais.

M.C.  

Source : http://www.maximini.com/fr/news/guadeloupe/guadeloupe/roger-albert-nest-plus/
 
Vign_Bernard-ALBERT-200x300_2x

Bernard ALBERT s’en est allé…

Membre discret mais fidèle de notre association « Tous créoles ! » depuis plusieurs années, Bernard ALBERT nous a quittés en ce début d’année 2015 à l’âge de 60 ans, suite à un vaillant combat qu’il menait  depuis déjà deux ans contre la maladie.

Plusieurs centaines de proches sont venus lui dire un dernier au-revoir en l’église Notre Dame de Régale de Rivière-Pilote
(Martinique) samedi 7 février.

Ce Foyalais nous laissera à tous l’image d’un homme simple, doté de multiples qualités humaines : rigueur, bienveillance, honnêteté,
courage.

Certains garderont de lui celle d’un homme extrêmement rigoureux. Cette rigueur, il l’a apportée au groupe fondé par son père Roger
ALBERT, tout au long de sa carrière, sans chercher à être mis en lumière.

D’autres garderont de lui l’image d’un homme bienveillant. Bienveillant envers sa femme Rose-Marie, bienveillant envers ses enfants, beaux enfants et petits-enfants, bienveillant envers tous ses proches, amis et collaborateurs.

Nombre d’entre nous garderont de lui l’image d’un homme honnête et courageux, vertus inébranlables chez lui, même durant les moments difficiles.

Enfin, à l’unanimité, Bernard nous laissera cette image de bout-en-train.

Nous reproduisons ci-après des extraits du dernier et touchant message qu’il a adressé à l’association, fin 2014 : « Tous ces
soutiens et un moral toujours d’acier font que la vie continue normalement. (…) Quoiqu’il en soit, ce n’est pas facile tous les jours mais un crabe n’a jamais tué un taureau et j’ai revêtu mon habit de guerrier depuis déjà deux ans. Show must go on »

Merci Bernard pour cette belle leçon de vie. 
 
Source : http://www.touscreoles.fr/2015/02/22/bernard-albert-sen-est-alle/


 
Vign_FELIX-BBB_ws2024590
 
Vign_MERCI
© 2011
Créer un site avec WebSelf